ACCUEIL DÉPARTEMENT ENSEIGNEMENTS RECHERCHE ENSEIGNANTS ÉLÈVES RESSOURCES

Mondes italique et celtique

DSA-AA-E13-S2

Séminaire de protohistoire : Evolution des structures sociales et politiques,

de l’âge du Bronze à La Tène finale, "approches archéologiques, littéraires, historiques "

Katherine Gruel, Thierry Lejars

S2, 3 ECTS

Les textes classiques comme les rares inscriptions gauloises confrontés aux témoignages matériels permettent de reconstituer l’évolution des structures sociales et politiques des communautés protohistoriques. Au début de l’âge du Fer, le développement d’une société hiérarchisée se manifeste par de riches sépultures et des agglomérations dans lesquelles coexistent groupes aristocratiques et milieux artisanaux prospères. Les générations suivantes créent à partir du IVe siècle une culture originale caractérisée par un habitat rural dispersé, des campagnes intensivement exploitées et un art abstrait (adapté au bois, au métal et à la céramique). Le pouvoir, plus largement réparti qu’auparavant, reste toutefois dominé par une aristocrate guerrière. Mais, dès le IIIe siècle, le développement de l’artisanat et du commerce concentrés d’abord dans des agglomérations de plaine puis dans de vastes villes de hauteur prépare l’intégration des Celtes dans l’Empire romain. Comment évaluer ces évolutions ? Quels marqueurs les caractérisent ? Quelles innovations les sous-tendent ?

Vendredi matin 10H-13H. Salle F

24 février 2017 ; 13- 17 février stage numismatique à Bibracte, 10 et 24 mars ;

21 avril ; 5 mai ; 19 mai 2017 : journée de protohistoire, salle à préciser

VALIDATION : EXPOSÉ OU EXAMEN DE FIN DE SEMESTRE

 

DSA-AA-E08-A

Séminaire Monnaies et sanctuaires

Christophe J. Goddard, Katherine Gruel, Marie-Christine Marcellesi

dans le cadre du Labex RESMED

Ce séminaire se veut comparatif, diachronique et pluridisciplinaire afin de mieux rendre compte du contexte spécifique des découvertes monétaires dans les sanctuaires protohistoriques, antiques et tardo-antiques. Face à une découverte monétaire, il est ainsi souvent bien difficile à l’archéologue et à l’historien de déterminer la raison exacte qui a présidé à son présence dans le sanctuaire. Il faut dire que l’identification des actes rituels comme le jet de pièces (iactatio stipis) ou la démonétisation a été très souvent faite un peu vite. Notre séminaire cherchera à élaborer, autant que faire ce peut, des critères de reconnaissance positive des différentes formes de dépôt dans les sanctuaires.

MERCREDI 16H00 – 18H00 SALLE F, MENSUEL

PREMIERE SEANCE : 27 OCTOBRE 2016

VOIR AFFICHAGE ET SITES INTERNET

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS